Willy MINEC

Aventurier, spécialiste de l'adaptation au stress en milieu hostile.

Comment transformez notre regard sur un monde en pleine mutation écologique

Le modèle actuel de l’aventure, basé principalement sur l’exotisme de l’ailleurs, est aujourd’hui confronté à ses limites éthiques et écologiques. En réponse partielle à cela, un mouvement théorisé il y a 10 ans et qui a explosé depuis la COVID : la micro-aventure. Son principe ? Partir à l’aventure près de chez soi et s’y rendre de manière la plus écoresponsable possible (train, covoiturage…). Une manière de redécouvrir notre France, voire notre vieille Europe, tout en résolvant la dualité complexe de l’explorateur : voyager loin pour découvrir tout en voulant protéger la planète. Comme base d’argumentation à cela, je vais présenter ma prochaine aventure qui aura lieu en février 2024. Le Voyageur de l’Histoire est une expérience historique encore jamais réalisée. Son but : traverser le Gévaudan et le Languedoc durant 15 jours en plein hiver, sur les 250 km d’une trace historique et dans les conditions les plus proches de celles du 13ème siècle. Une expédition géographique et temporelle utilisant un équipement archéo-compatible en pleine résonance avec les critiques actuelles sur la confection des vêtements techniques outdoor. Tous les vêtements seront fabriqués avec du tissu naturel non teinté ou avec une teinture naturelle végétale identique de l’époque. La laine sera tricotée avec un point de tricot historique du 13ème siècle : la naalbinding. Ici pas de GoreTex, Vibram ou autre matière synthétique mais du lin, du cuir et de la laine. Cette expérience d’archéologie expérimentale, soutenue par des institutions de recherche (dont le Centre d’Etude Supérieure de Civilisation Médiévale) et des artisans d’exception, va ainsi nous permettre de nous appuyer sur des marqueurs du passé pour nous questionner sur notre approche du futur.

Passez à l'action

Ce conférencier m'intéresse et je souhaite en savoir plus
Je cherche un conférencier et j'ai besoin d'aide